Accéder à l'Espace famille

Réseaux sociaux

Icone Facebook Icone Twitter Icone YouTube
Icone Instagram Icone LinkedIn Icone Flickr

Info@Saran

Agenda

l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
Add to My CalendarS'abonner à Agenda de Saran

Traduire le site

Vous êtes ici

Cahier de doléances et de propositions citoyennes

Mot du maire

Nous réaffirmons que les communes restent l’échelon de base de notre démocratie.

Notre pays connaît une colère populaire légitime. Qui aurait pu prévoir à l’automne qu’un appel lancé sur les réseaux sociaux allait déboucher sur un tel mouvement ? Ne plus pouvoir vivre de son salaire, craindre pour son avenir, pour celui de ses enfants, quand une minorité de privilégiés s’approprie l’essentiel des fruits du travail collectif est devenu intolérable pour la majorité de nos concitoyens.ne.s. Les revendications, à l’image des participants étaient disparates. Les élus de la majorité en partagent un grand nombre et en défendent beaucoup depuis de très nombreuses années car ces doléances, pour la plupart ne sont pas nouvelles.

Dans l’exercice de leur mission, les communes sont souvent le dernier rempart pour répondre aux inégalités générées par le système actuel. Et nous n’avons eu de cesse de dénoncer cette gestion désastreuse de la part du gouvernement actuel, comme de l’ancien d’ailleurs. La suppression de 13 milliards d’euros de dotations destinées aux collectivités territoriales est inacceptable. D’autant qu’elle intervient alors que 40 milliards sont offerts sans contrepartie au titre du CICE et que 1,5 milliard d’euros sont restitués aux 5 000 contribuables les plus riches du pays… Ces faits illustrent les choix présidentiels. Dans le même temps, l’État a accru l’endettement de notre pays à hauteur de 330 milliards.

Oui, il est choquant de demander à une majorité de se serrer la ceinture alors que l’on supprime l’impôt sur la fortune, alors que l’on augmente le CICE à un coût exorbitant au regard du nombre d’emplois créés, alors que nombre de multinationales ne payent aucun impôt en France.

Il n’est pas plus tolérable de voir disparaître les services publics de proximité dans les villages et dans les quartiers, alors que c’est justement leurs présences en nombre, qui assurent le lien de notre société. C’est un rôle qui est aussi porté par les communes. Pourtant elles ont été tout autant maltraitées et méprisées par l’actuel Gouvernement qui a bien cru qu’il pouvait s’en passer. L’exemple de la fermeture du bureau de Poste des Aydes que nous avons combattu ensemble et pour lequel le combat n’est pas fini en est le plus « bel » exemple, sachant que le Contrat de présence postale, négociations entre La Poste et le Gouvernement, arrive à échéance en 2019.

Bien que le Gouvernement ait tenté de prouver le contraire en ne respectant pas les élus, en tentant une recentralisation technocratique qui asphyxie financièrement les collectivités, Nous, nous réaffirmons que les communes restent l’échelon de base de notre démocratie.

C’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir un cahier de doléances qui restera à votre disposition tout ce mois de janvier. Vous pourrez y contribuer soit en vous rendant en Mairie, soit en utilisant le formulaire de notre site internet. L’ensemble sera transmis au Préfet et aux parlementaires de notre circonscription afin qu’il soit remis au Gouvernement. Tous ensemble, demandons la prise en compte immédiate des revendications sociales exprimées, réclamons plus de respect, plus de démocratie, plus de justice sociale et pouvoir vivre dans un environnement protégé.

C’est le souhait que je formule pour cette nouvelle année.

Maryvonne Hautin

Votre participation

Conformément au Règlement Européen sur la Protection des Données Personnelles du 25 mai 2018, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en vous adressant au délégué à la protection des données dpo@ville-saran.fr

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
2 + 14 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
Dernière mise à jour : 21 décembre 2018