Mathieu Gallois Les vacances terminées, sonne l’heure de la rentrée. La période estivale n’a pas été synonyme de vacances pour tout le monde. Conséquence de l’austérité, plus d’un Français sur deux n’a pu partir ; ceux qui ont pu le faire, c’est sous le signe des économies ! Pour beaucoup, ce sont les actions menées par les services municipaux ou des associations qui ont pu leur offrir quelques moments de détente et d’évasion. La rentrée parlons-en : depuis 2012, trois rentrées scolaires, trois ministres, trois ans d’une politique censée donner priorité à l’école et toujours pas assez d’enseignants pour accueillir tous les élèves dans de bonnes conditions ! La réforme des rythmes, loin de s’attaquer à l’échec scolaire, vient ajouter de l’inégalité à l’inégalité : horaires, contenus des activités et tarifs varient d’une commune à l’autre. Loisir éducatif pour les uns, garderie pour les autres, gratuits ici, payants ailleurs, en fonction des politiques locales. Le coût de la vie étudiante augmente et le gouvernement ne fait rien pour y remédier plongeant davantage de jeunes dans les difficultés. Le gouvernement dont la politique est rejetée massivement et dont l’inefficacité n’est plus à démontrer vient d’être remanié. Les têtes changent mais pas le fond : un cap annoncé plus à droite encore aux conséquences déjà vécues. Nous ne pouvons laisser faire. Agissons ensemble pour construire une autre politique.

Pour le groupe de la majorité municipale, Mathieu Gallois
Dernière mise à jour : 14 octobre 2014