Accéder à l'Espace famille

Réseaux sociaux

Icone Facebook Icone Twitter Icone YouTube
Icone Instagram Icone LinkedIn Icone Flickr

Info@Saran

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
Add to My CalendarS'abonner à Agenda de Saran

Traduire le site

Non à la dévitalisation du faubourg Bannier !
En septembre 2017 et à notre initiative, le conseil municipal de Saran a adopté à l'unanimité un vœu demandant à la direction régionale de La Poste de ne pas fermer le bureau des Aydes. Pétition, rassemblements aux Aydes et à Lamballe, occupation durant 2 jours du bureau de poste malgré vigiles et huissiers : pendant plusieurs mois, nous avons participé au sein du collectif citoyen aux multiples actions menées pour sauver ce service public de proximité, utile aux riverains comme à la vie économique de tout le « haut » du Faubourg Bannier. La disparition du bureau de poste des Aydes et de son distributeur de billets a fragilisé les petits commerces, déjà touchés par l'essor de la vente en ligne et la stagnation du pouvoir d'achat d'une majorité de la population. Orléans Métropole doit enfin s'intéresser au commerce de proximité qui vit -et fait vivre- aussi en dehors de l'hyper-centre. Il faut cesser de nier la nocivité sociale et économique des récentes fermetures des bureaux de poste des Aydes, du théâtre, de la Croix-Morin et du faubourg Madeleine.

Désertification médicale dans le Loiret : pas d'issue sans CHU !
Orléans est aujourd'hui la seule Métropole du pays et la seule capitale régionale à ne pas disposer d'un Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Bien sûr, la transformation de l'actuel CHRO en CHU ne résorbera pas à elle seule la désertification médicale de notre département. Mais, sans CHU et donc, sans faculté de médecine, la pénurie de médecins va empirer. Avoir un cursus complet en médecine favoriserait la sédentarisation des jeunes diplômés, éviterait le départ de nombreux bacheliers et développerait la recherche publique. Alors pourquoi le président d'Orléans Métropole s'obstine-t-il donc à refuser de faire du CHU une priorité ?

Alexis BOCHE
pour le groupe majoritaire

Contact : continuons-avec-vous-pour-saran@laposte.net et sur les réseaux sociaux.

Dernière mise à jour : 05 novembre 2018