Vous êtes ici

Solidarité internationale

Chaque année sur la planète, les populations en sont pas épargnées par des catastrophes humanitaires. Confronté à de telles situations, tout le monde apprécierait de recevoir de l'aide. La ville de Saran, solidaire des populations, attribue des subventions à titre exceptionnel aux associations dans un cadre humanitaire. À l'échelle du budget de la commune, cela représente généralement quelques centimes d'euros par habitant.

Date

Lieux Bénéficiaires Aide Organisme  

octobre 2016

Haïti, Cuba,
République Dominicaine
Aide d'urgence aux sinistrés de l'ouragan Matthew 3 085 € Secours populaire français  

mai 2016

Équateur

Aide d'urgence aux sinistrés du séisme

3 143 € Secours populaire français PDF

décembre 2015

Europe Solidarité en faveur des migrants et des réfugiés d'Asie, d'Afrique et d'Europe 3 085 € Secours populaire français PDF

mai 2015

Népal Aide aux victimes du séisme 3 085 € Secours populaire français PDF

mai 2015

Grèce Campagne de vaccination 3 085 € Médecins du Monde PDF

mars 2015

Vanuatu Aide d'urgence aux victimes du cyclone Pam 3 085 € Secours populaire français PDF

septembre 2014

Gaza Aide d'urgence pour les populations civiles 3 100 € Secours populaire français PDF

novembre 2013

Les Philippines Aide d'urgence aux sinistrés suite au passage du typhon Haiyan 3 085 € Secours populaire français PDF

octobre 2013

Mexique Aide d'urgence à la reconstruction du Mexique suite au passage des cyclones Manuel et Ingrid 3 085 € Secours populaire français PDF

janvier 2013

Cuba Aide d'urgence à la reconstruction de Cuba suite au passage de l'ouragan Sandy 3 085 € France Cuba Loiret PDF

Partenariat avec Bauta, Cuba

Église de Bauta

La municipalité de Saran a fait le choix de ne pas instituer de jumelages formels avec des villes étrangères mais de privilégier un soutien concret aux initiatives lancées par les associations culturelles ou sportives de Saran dans le domaine international. Toutefois, depuis une quinzaine d'années, Saran a aidé à plusieurs reprises la ville cubaine de Bauta, participant ainsi au mouvement international pour la levée de l'embargo imposé à l'île par les États-Unis. La ville de Saran a conclu en 1997 un accord de coopération avec la municipalité de Bauta.

Cette ville d'environ 15 000 habitants est située dans la province d'Artemisa à 30 km à l'ouest de la Havane. Le territoire de la municipalité de Bauta est bordé au nord par les eaux du golfe du Mexique, près du détroit de la Floride.

En décidant d'entretenir des relations avec une ville cubaine, la municipalité de Saran a fait un choix aussi courageux et original que profondément solidaire. En effet, ce pays subit depuis 1961 un embargo économique, commercial et financier de la part des États-Unis d'Amérique.

La rue principale de BautaCet embargo illégal est depuis 24 années régulièrement condamné par l'Assemblée générale des Nations Unies. Le 26 octobre 2015, la résolution déposée par Cuba exigeant la levée de l'embargo a recueilli l'appui de 191 pays (dont la France) contre 2 (États-Unis et Israël).

Malgré la récente reprise des relations diplomatiques entre Cuba et son puissant voisin, l'embargo a toujours des conséquences néfastes pour la population, principalement en matière d'équilibre alimentaire et de santé du fait de l'impossibilité d'importer des médicaments. Les échanges culturels sont aussi très restreints par la limitation de visas pour les artistes, auteurs, compositeurs souhaitant se produire aux États-Unis. Les touristes étasuniens sont également interdits de voyage vers Cuba, privant ce pays de ressources non négligeables.

En choisissant de développer des relations avec Bauta en matière culturelle, sportives ou technique, la ville de Saran entend témoigner sa solidarité avec la population cubaine et signifier son souhait de la levée réelle de l'embargo.

Le théâtre municipal de BautaConcrètement, depuis 1997, des relations épistolaires se sont nouées entre les classes des deux villes. Des médicaments ont été envoyés à plusieurs reprises à Bauta. Une aide financière est votée en 2004, à l'unanimité du Conseil municipal, suite aux terribles dégâts causés dans la ville par le passage dévastateur du cyclone Charley. En juin 2008, le Conseil municipal a décidé de participer à la hauteur de 2 000 € à un projet de l'association France-Cuba pour l'électrification solaire photovoltaïque de San José, un village isolé en montagne, contribuant ainsi à limiter l'exode rural. En 2009, une aide a été apportée à la rénovation d'une ferme biologique de culture de plantes médicinales et en 2010, la Ville a financé pour moitié avec France-Cuba la reconstruction d'une école primaire de Bauta. En 2013, une aide a été accordée à la suite de l'ouragan Sandy qui a frappé durement Cuba le 26 octobre 2012.

Dernière mise à jour : 27 octobre 2016